Toutes mes félicitations Monsieur De Croo, dans quelques mois vous fêterez vos 40 ans. Cela fera bientôt 40 ans que vous squattez la Chambre et les ministères. 40 ans que vous posez votre gros cul sur les banquettes du pouvoir. 40 ans à se goinfrer sur le compte du « peuple le plus brave », qui de toutes les façons continue de voter pour vous. Vous auriez tort de vous gêner, n’est-ce pas ? Et vous auriez eu tort de conseiller au fiston d’aller bosser à l’usine.

Hier, j’ai passé plus de deux heures dans le public de la Chambre des représentants, et pour être tout à fait honnête, on ne peut pas dire que les débats furent passionnants. Comment  un lieu aussi majestueux, beau comme un théâtre, peut-il abriter en son sein des personnages aussi invisibles que médiocres ? Comment se fait-il qu’un Ministre des transports, entre une tasse de café et un tweet, annonce la suppression de 1000 emplois à la SNCB, dans l’indifférence quasi générale ?  Où est la gauche ? Où sont les députés du PS qui chantent l’Internationale lors des meeting de campagne? Où sont les fourches et les cocktails Molotov ? Que vont faire les syndicats, à part ennuyer les cons de travailleurs et les étudiants? Henry Ford disait que si la population comprenait le système bancaire, il y aurait une révolution « avant demain matin ».  Je pense que si les Belges s’intéressaient un peu plus à ceux qui nous dirigent, il en serait de même.

Ce parlement, il faut le voir pour le croire. D’ailleurs, je ne peux qu’inviter les citoyens Belges à se rendre sur place pour constater. Vous pourrez y voir la démocratie à l’œuvre, voir les députés lire leurs journaux et rigoler, voir des politiciens de premier plan se faire servir le café comme des pachas, sans même un merci, et rien que ça, ça mérite la révolution.

Rejoignez-nous sur facebook: https://www.facebook.com/contagion.canalblog

croo