Dimanche soir, j’étais place Flagey. Mon bouquin de Salim Laïbi sous le bras, j’entre dans un ancien cinéma pour aller écouter la bonne parole. A l’affiche : le Libre Penseur venu spécialement de Marseille, et Laurent Louis. Je m’attendais à rencontrer  des illuminés, des fachos, des islamistes, des crétins, des marginaux. A la place de cela, je vois des gens sains, des gens qui discutent de philosophie et de religion, je vois des gens polis et souriants. Des gens « propres sur eux » comme dirait ma grand-mère. On est très loin de la vulgaire et immonde parade de Noël RTL qui se déroule à quelques kilomètres de là.  

C’est l’heure, je m’installe entre James Deano et un homme bizarre,  le seul mec bizarre de l’assemblée, certainement un journaliste de « résistances.be », ou un agent de la sûreté de l’état. Voire les deux. 

En parlant de flic, voici ce qu’écrivait hier Manuel Abramowicz sur son site :

« Pointant d'un doigt accusateur l'« oligarchie », les « francs-maçons », les « corrompus » et les « banksters » (terme inventé par le fasciste belge Léon Degrelle au milieu des années trente, repris depuis lors par le Front national français) qui gouvernent notre pays, le parlementaire fédéral a tenu un discours enflammé annonçant que « Debout Les Belges allait redonner le pouvoir au peuple »

Oui, et ? Quel est le problème Manuel ? Qui a-t-il d’ignoble dans ce discours ? Doit-on s’extasier et se prosterner devant les banques, les sociétés secrètes et les politiciens corrompus pour ne pas se faire taxer de fils de Léon Degrelle ?

Une autre perle de Manuel :

« Le constat saute aux yeux : les supporters de Laurent Louis sont essentiellement des jeunes belges, garçons et filles, d'origine maghrébine, africaine et de « jeunes blancs anti-système » 

Les  supporters de Laurent Louis sont des jeunes belges, point. Des jeunes qui ont décidé de ne pas tomber dans les pièges que nous tendent les associations antiracistes institutionnelles, qui en réalité ne font qu’attiser les haines. Moi, le jeune blanc catholique de province, j’étais fier d’être dans cette salle avec des patriotes catholiques, musulmans et athées. Pourquoi vouloir à tout prix empêcher la réconciliation des jeunes Belges ? Pourquoi vouloir à tout prix une guerre civile? Qui sont les vrais "antifa"?

Rejoignez-nous sur facebook: https://www.facebook.com/contagion.canalblog

 

quene