Salut André,

Je me permets de te tutoyer. Après tout, tu es un socialiste, un gars du peuple, « tu es comme nous » disent ceux qui votent pour toi. Certains disent même que tu n’es pas un mauvais bougre, et je n’en doute pas une seule seconde. Bon ok, tu as ton lot de casseroles comme bon nombre de politiciens de ce pays, mais rien d’exceptionnel, disons que tu es dans la moyenne (tu te rappelles la fois où tu avais mobilisé un hélicoptère de l’armée, pour aller assister à une conférence sur l’écologie à l’autre bout de la Belgique ? Qu’est ce qu’on avait rit ce jour-là !). Je dois même t’avouer qu’à une époque j’avais de la sympathie pour toi, à l’époque où je ne m’intéressais pas vraiment à la politique. A l’époque où je pensais que les travailleurs devaient voter à gôche, et les patrons à drôate.

Hier soir, je faisais partie des nombreuses personnes qui se sont vu refuser l’entrée de la tribune du parlement, cette partie de la Chambre normalement  accessible à tous les citoyens belges. Le motif ? Intention de trouble à l’ordre public. Mon tort ? Avoir serré la main de Laurent Louis. N’étant pas avocat, je ne sais pas si ces deux infractions existent en Belgique, et honnêtement je m’en tape, je ne suis pas procédurier. Je sais très bien que c’est le jeu, et je te savais capable d’en arriver là. Je me demande par contre, jusqu’où vas-tu aller ? Que vas-tu faire si tu es confronté à la même situation tous les jeudis? Vas-tu purement et simplement décréter la fermeture du parlement au public ? Vas-tu engager des physionomistes, comme à l’entrée des boîtes de nuit ? Comment vas-tu gérer la situation lorsque nous serons des centaines à faire la file dans la rue de Louvain, pour venir observer à quelle sauce vous allez nous manger ? Vas-tu ordonner aux MP’s de tirer sur la foule ? Es-tu sûr que la police militaire acceptera tout et n’importe quoi ? J’en doute d’après ce que j’ai  vu hier… Je crains pour toi que ton comportement d’hier soit le déclenchement d’un mouvement pacifique de masse, beaucoup de citoyens risquent de vous prendre au mot, lorsque vous dites, sous vos airs de grands démocrates, que la Chambre est la maison du peuple. Cela donnera peut-être même des idées aux bonnets rouges, et à tous les indignés de ce pays, qu’ils soutiennent Laurent Louis ou non... Tactiquement, tu as foiré. Tu as perdu ton sang froid André. Il fallait te voir paniquer hier, lorsque tu as lâchement ordonné l’évacuation des dernières personnes présentes dans la tribune, « au cas où ». C’était à la fois drôle et pathétique.

A bientôt  André.

Rejoignez-nous sur facebook: https://www.facebook.com/contagion.canalblog

flahaut